Madagascar : j’ai été volontaire au vaccin contre le Covid-19

Article : Madagascar : j’ai été volontaire au vaccin contre le Covid-19
Crédit: Iwaria
10 juin 2021

Madagascar : j’ai été volontaire au vaccin contre le Covid-19

Madagascar a reçu un lot de 250 000 doses de vaccin contre le Covid-19, Covishield/AstraZeneca, par le biais de l’initiative mondiale COVAX. Les doses de vaccins ont été réceptionnées à l’aéroport international d’Ivato, à Antananarivo, la capitale de Madagascar, le 8 mai 2021.

Une campagne nationale a été initiée. J’ai cru comprendre, au tout début, que les personnes éligibles étaient les personnes vulnérables, les professionnels de santé et les forces de l’ordre.

Le 27 mai 2021, j’apprends via mon fil d’actualités Facebook que la campagne de vaccination est également ouverte aux plus de dix-huit ans. J’hésite un peu, vu ce qu’il se dit. « C’est un peu un risque, parce que c’est prévu pour les plus de cinquante ans », me dit un ami. Dans un autre forum, je lis le commentaire d’un autre internaute : « une personne ayant des connaissances basiques en science ne se fera jamais vacciner contre le Covid-19. »

Post Facebook en malagasy invitant les personnes majeures à se faire vacciner : pas besoin de s’inscrire !

Je décide finalement, ce 10 juin 2021, de me faire vacciner parce que c’est important pour moi. Cela me rassure et j’ai l’opportunité de le faire. Je rejoins l’Esplanade de l’Université d’Antananarivo, un des nombreux vaccinodromes mis en places dans la capitale.

Le vaccinodrome d’Ankatso, opérationnel depuis le 7 juin 2021, reçoit en moyenne deux cents personnes de 9 heures jusqu’aux alentours de 16 heures. Lorsque je me suis fait vacciner, j’ai eu environ quarante-cinq minutes d’attente.

Pendant que j’attendais mon tour, le personnel de santé nous expliquait, à moi et aux autres volontaires au vaccin, tout ce qu’il y avait à savoir sur Covishield/AstraZeneca : il est déconseillé aux personnes ayant fait une forme grave de Covid-19 ; le vaccin est à administrer sur le bras avec lequel on se sert le moins ; ou encore, si jamais on présente des maux de tête suite au vaccin, il faut prendre du doliprane.

Quand mon tour est arrivé, on m’a posé des questions sur mon état de santé/antécédants. Ensuite, on m’a donné une carte, après quoi j’ai reçu ma première dose d’AstraZeneca.

Une carte de vaccination dans le cadre de la campagne à Madagascar

A l’heure où j’écris, je me porte bien. J’aurai à prendre ma seconde dose dans trois mois, selon le personnel de santé qui m’a reçu.

Et vous, vous êtes-vous déjà fait vacciner ? Pourquoi ?

Prenez soin de vous !

Étiquettes
Partagez

Commentaires

Marina tem
Répondre

C'est important ce type de témoignage ''reel'' sans qu'il n'y'ait une suspicion de propagande par les complotistes. J'espère que tu n'auras pas d'effets indésirables.
Reviens nous plus tard avec un autre billet sur comment tu t'es senti après la seconde dose, ce serait super

Marina Tem
Répondre

Ça fait plaisir de lire une ''reelle'' expérience de vaccination sans suspicion de propagande par les complotistes. J'espère que tu n'auras pas d'effets indésirables, reviens nous avec un second article sur comment tu t'es senti après pris la seconde dose d'Astraze'
Ce serait super ^^ bon article

Andriamihaj
Répondre

Merci beaucoup.
Je ne manquerai pas de faire un autre billet de blog quand j'aurai fait ma seconde dose.
Porte-toi bien :)