Pour l’amour du quizz

 » Zut ! Nous ne sommes que ça ? Mais à quoi est-ce que les jeunes de nos jours s’intéressent-ils ?  »

Par un beau samedi, voilà que je me retrouve dans une salle de cinéma pour concourrir, pour mettre mes neurones à l’épreuve. Le 1er juin 2019 dernier se sont tenus à Antananarivo les World Quizzing Championships (WQC), le Championnat mondial du quizz, pour Madagascar.

 » Mais si ça se trouve, j’ai la chance de gagner moi !  » me dis-je dans la tête. L’année dernière, j’ai fait un 2.624e place. Presque pas terrible. Et cette année, je me suis dit que j’allais faire mieux.  » Une cinquantaine de participants, c’est jouable ! « .

World Quizzing Championships (par Startup Weekend Antananarivo)

9h30 – Le moment tant attendu débute. Les organisateurs distribuent les questionnaires de la première partie (Le concours se joue tous les ans dans plusieurs pays du monde et contient deux parties avec 120 questions chacune. Chaque partie dure une heure). Ambiance très studieuse, questions… intéressantes. Je vois qu’en matière de culture générale, je ne suis pas si bon que ça alors qu’à un instant j’ai pensé que j’allais remplir toutes les cases à réponse. Erreur. C’est pire  que mes performances de l’année dernière. Je me suis pourtant entraîné, pardi !

10h25 – J’ai fini, je rends les armes. Ce n’est pas pour moi cette édition-ci. Je me lève pour sortir tout en nargant les autres concurrents qui sont tous encore en pleine concentration.  » Z’avez-vu ? J’ai fait 120/120 questions !  » me dis-je dans la tête. En réalité, à peine 10 réponses. Un  » Louvre  » par ici, un  » When you say nothing at all  » par là. Les questions, c’était tout et rien même temps. Pour mettre mes neurones à rude épreuve, j’ai été bien servi.

10h50 – Les concurrents se passent leurs feuilles pour les corrections. Dommage, je dois partir. Non pas que je suis sûr de ne pas pouvoir gagner mais que j’ai une autre chose à faire ailleurs. Je n’ai même pas pu entamé la seconde partie. J’ai tenu à participer à cette 6e édition des World Quizzing Championships même si je savais que je ne finirai pas jusqu’au bout pour des raisons de contre-temps.

Le weekend même, j’ai vu sur les réseaux sociaux que les concurrents ont passé un bon moment, se sont amusés et ses sont gavé de pizza… sans moi. J’ai aussi été impressionné en découvrant que le champion de Madagascar n’a que 18 ans. Je dis bravo aux champions et aux organisateurs. Je souhaite que des initiatives commes les World Quizzing Championships soient mieux promues. A l’année prochaine !

 Top 3 des WQC Madagascar (par Startup Weekend Antananarivo)

Et vous, connaissez-vous des évènements, divertissements et autres initiatives que vous aimeriez être plus visibles ? Faites-les-moi découvrir dans les commentaires !

 

The following two tabs change content below.
Andriamihaja Guénolé, 26 ans, né à Tuléar, dans le Sud de Madagascar, vit à Antananarivo. Il rejoint Mondoblog en 2010. Se décrivant comme blogueur naïf et un peu indifférent, il écrit "tout et n'importe quoi (mais surtout n'importe quoi)". Passionné de nouvelles technologies, il travaille pour une plateforme nationale malgache de communautés gérant localement les ressources marines en tant qu'assistant de communication.

Derniers articles parAndriamihaj (voir tous)

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *