Le solaire pour préserver les forêts

10 juin 2011

Le solaire pour préserver les forêts

Il fait chaud à Tuléar. C’est indéniable. Ce n’est pas pour rien que certains nomment ce petit bout de Madagascar « La Cité du Soleil ». Les touristes ou « vazaha » de passage non avertis peuvent devenir de véritables cobayes sous le Soleil de plomb.
Comment valoriser cette boule de chaleur?

paraboles solaires
Paraboles pour une cuisson « clean »

En 2001, une association née d’une initiative suisse, ADES (Agence de Développement des Energies Solaires) va exploiter cette source d’énergie permanente. Elle va investir dans la construction de fours et paraboles fonctionnant au solaire. Et plus tard, des foyers améliorés pour réduire l’emploi du bois et ses dérivés.

foyers améliorés
A gauche: foyer au bois, à droite: foyer au charbon

Depuis bien longtemps, les familles malgaches utilisent le bois de chauffe et le charbon en cuisson. Cela a sûrement contribué à la dégradation des forêts jusqu’à faire passer La Grande Ile du statut « Ile Verte » à « Ile Rouge ».
En cette année internationale pour les forêts, les rôles que jouent les écosystèmes forestiers sont mis en avant. D’ailleurs, le thème de la journée mondiale pour l’environnement de cette année: la forêt-la nature à notre service, accentue l’évidente importance de cette verdure. En Afrique, nous sommes adeptes des plantes médicinales qui font souvent des miracles.

vente de plantes médicinales
Vente de plantes médicinales à Tuléar

Avec ces nouveaux matériels de cuisson, les ménages tuléarois tout d’abord, et tous les ménages malgaches par la suite verront leur budget en bois et charbon diminuer de 35 à 75 %.
C’est une alternative plus propre et plus économique. Et qui sait, peut-être que d’ici quelques années, les familles malgaches pourront choisir entre plusieurs sources d’énergie. Vivement la création de nouvelles sociétés dans ce secteur! Un peu de concurrence c’est toujours bénéfique non!?

Partagez

Commentaires