Madagascar

Loi contre la cybercriminalité à Madagascar: les internautes réagissent

La loi n°2014-006 contenant 41 articles subdivisés en 3 chapitres sur la lutte contre la cybercriminalité a été déclarée conforme à la Constitution par la Haute Cour Constitutionnelle malgache le 16 juillet 2014 dernier. La toile n’a pas tardé à réagir sur cette loi qui menace la liberté d’expression.

Top 10 des jeux de mots qu’on peut faire avec des « potika taratasy » #imld14 #Malagasy

Le 21 février c’est la journée mondiale de la langue maternelle. Comme je n’ai pas pu publier de billet ce jour-là, pour plusieurs raisons, je me rattrape avec ce billet 100% 75% malgache. Désolé pour ceux qui ne comprennent pas le malagasy hein 😉

Indro ary ireo kilalaon-teny 10 natao tamina potika taratasy. Ny aingam-panahy dia nitsiry rehefa ilay tranokala Laissez parler les petits papiers.

Ankafizo 😉

Sept bonnes raisons de faire du plagiat

Oh! M. Hery Rajaonarimampianina Rakotoarimanana Martial, le nouveau Président de Madagascar, celui qui a le plus long nom de tous les chefs d’Etat confondus (45 caractères et non 44 comme mentionné par The Guardian) a fait un discours qui rappelle vaguement celui d’un certain Sarkozy. Le plagiat, c’est bon, voici pourquoi:

Dix photomontages WTF autour de la présidentielle malgache #mdg2013

Le premier tour de la présidentielle malgache qui s’est joué entre 33 candidats, a abouti, sans surprise, à l’affrontement de deux favoris pour le second tour, le 20 décembre dernier. Le premier, le Dr Jean Louis Robinson, le « poulain » de l’ex-président Marc Ravolomanana, numéro 33 dans le bulletin unique. Le second, Hery Rajaonarimampianina, « poulain » d’Andry Rajoelina, le président actuel, numéro 3 sur le bulletin unique.

5 autres manières d’organiser une élection présidentielle libre, transparente et démocratique

Il ne reste plus qu’à féliciter le peuple malagasy d’avoir eu un 1er tour de présidentielle calme et calme. Malgré les imperfections, le peuple malagasy et la communauté internationale semblent se mettre d’accord que le scrutin du 25 octobre dernier s’est bien déroulé (j’espère bien dire les choses). A quelques jours du second tour, j’ai imaginé des façons (pas si innovantes que ça) d’organiser des élections présidentielles (ou pour d’autres sortes de scrutin) largement inspirées des téléréalités et autres émissions. Voici donc 5 autres manières d’organiser une élection présidentielle libre, transparente et démocratique (ou presque). *Attention ceci est un billet d’humour*

Je suis malgache, je suis apprenti Al-Qaïda

Chers lecteurs, je ne sais plus quel malheur a frappé mon pays. Après les milliards de criquets qui ravagent les cultures et une transition aussi ballottée que l’estomac d’un voyageur qui a horreur des trains, voilà que les attentats aux bombes artisanales reviennent. Il fut un temps, dans les années 2009-2010, où des pseudos-terroristes semaient la peur dans la capitale avec des pétards bombes, mais avec le temps, ça s’est estompé.

Lettre ouverte à la JIRAMA, la compagnie d’électricité et d’eau de Madagascar

Chère Jirama,

Désolé si j’utilise ce nom si impersonnel. Je ne savais pas justement à qui je devais adresser ma lettre. J’hésitais entre PDG, DG,je ne savais pas à quel responsable de la compagnie me vouer. Peu importe, l’essentiel est que cette lettre parvienne à toi, toi la source de lumière et de de l’eau dans chaque ménage. Toi la source de tout.
Toi qui es à l’origine de la création et premier responsable du bien être de chaque malgache. Par une simple lampe de chevet, tu fais vivre une ambiance romantique, paramètre très décisif pour le renouvellement de l’espèce. Et par ton absence, tu fais broyer du noir (au sens propre de l’expression) aux amoureux imprudents qui ont le malheur de ne pas avoir d’autres divertissements à part la parade nuptiale. Tu vois naître tous nos bébésdésirés ou non. Tu leur permets de prendre leur premier bain avec quoi d’autre de plus que de l’eau.

Le Karaoké, cette autre passion des malgaches

Madagascar est une gande nation de chanteurs et de mélophiles. Ces dernières années, le nombre de bar-karaokés a dépassé le nombre des nouveaux trafiquants de bois de rose (il y en a tellement ndlr). Les bar-karaokés sont devenus devenus les endroits les plus fréquentés (je n’ai pas de chiffres mais vous pouvez vous fiez à moi ) quand approche le weekend. Les foldingues des paroles de chansons projettées sur écran géant suivi d’un instrumental sont prêts à se ruiner pour leur passion après une semaine de dure labeur.