Le Karaoké, cette autre passion des malgaches

Madagascar est une grande nation de chanteurs et de mélophiles. Ces dernières années, le nombre de bar-karaokés a dépassé le nombre des nouveaux trafiquants de bois de rose (il y en a tellement ndlr). Les bar-karaokés sont devenus les endroits les plus fréquentés (je n’ai pas de chiffres mais vous pouvez vous fier à moi ) quand approche le weekend. Les folles dingues des paroles de chansons projetées sur écran géant suivi d’un instrumental sont prêts à se ruiner pour leur passion après une semaine de dure labeur.

Présentation1

La musique adoucit les mœurs, chez nous les malgaches c’est bien vérifié. La preuve, visionnez cette vidéo de l’ex-président Didier Ratsiraka qui chantonne un medley peu connu de tous, mais nous le pardonnons pour ce qu’il a pu faire, tellement il a si bien fredonné de l’Edith Piaf etc.

Ou encore cette autre vidéo du Chef de la transition qui est l’un des bienfaiteurs de la crise malgache, putschistes selon les dires, qui se lance dans du freestyle improvisé (Yeah Yeah). Nos hommes d’Etat, vous les critiquez pour leur manière de diriger, mais vous ferez moins le malin quand ils remporteront vos téléréalités XFactor, The Voice et tout le reste-là!

Dans les bar-karaokés, on se ruine car les prix du bar sont aussi en mode karaoké: ils connaissent une hausse. Je ne sais pas si c’est un genre de taxe pour dédommager les tympans du propriétaire des lieux pour les pseudo-qualités de voix des gens qui chanteront. Mais les clients jouent le jeu, ils pensent plutôt que la hausse des prix c’est dû au rajout de vidéoprojecteur et de micros. Jusqu’ici personne ne sait.

Dans la plupart des cas, on y passe de bons moments. Entre les gens qui devraient rester sous leur douche pour chanter et les extra-terrestres qui auraient dû avoir une excellente carrière d’artiste, tu arrêtes de deviner la voix des gens en fonction de leur visage ou du temps qu’ils mettent à vider une bouteille de coca ou de bière, ça ne marche pas. Aucune étude scientifique n’a été menée jusqu’à aujourd’hui à ce sujet.

Mais s’il y a une chose qui est bizarre dans certains bar-karaokés c’est l’existence des places VIP. Les gens à ces places ont droit à plus de chansons que les simples tables et au rythme qu’ils veulent. Mais souvent, les gens à ces tables n’ont pas une si extraordinaire voix que ça… Certes l’intérêt n’est pas là… mais tu te rends compte qu’il y a toujours des gens spéciaux qu’on traite spécialement. (Tout chemin mène à la CES, rien à voir)

Bref, si tu traînes dans un bar-karaoké malgache et que tu as une voix-de-sous-la-douche, tu sais quelle place choisir! 😉

 

 

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE